La haie requalifiée – Thèse de sociologie de Léo Magnin

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

La haie requalifiée. Enquête sur un dispositif d’écologisation de la Politique agricole commune

Léo Magnin (ENS Lyon / Université Paris-Est) a soutenu sa thèse le 15 juin dernier. Son sujet : « La haie requalifiée. Enquête sur un dispositif d’écologisation de la Politique agricole commune (2014-2019) »

La soutenance est disponible en replay (présentation de la thèse de 2min33 à 22min puis discussion avec les membres du jury):

https://www.youtube.com/watch?v=AG2u6r4FOLI

Résumé

Massivement détruites au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale puis progressivement réhabilitées par des programmes de replantation à partir des années 1970, les haies sont à l’exacte pliure des politiques de modernisation et des politiques d’écologisation de l’agriculture. L’objectif de la thèse est d’étudier leur requalification juridique dans le cadre de la « bonne condition agricole et environnementale n°7 » (BCAE7) qui oblige depuis 2015 tout agriculteur bénéficiaire des aides de la Politique agricole commune à maintenir les haies présentes sur son exploitation. L’enquête est une monographie de dispositif qui repose sur une ethnographie multisituée auprès de trois groupes d’acteurs en France : les autorités administratives, les agriculteurs et les acteurs associatifs. Les entretiens, observations, questionnaires et archives analysés portent sur la période 2014-2019. Il en résulte cinq chapitres :

  • Le premier chapitre fait apparaître les spécificités du dispositif étudié (national et obligatoire) à partir d’une revue de la littérature en sciences sociales.
  • Le deuxième chapitre établit que la requalification juridique des haies s’est faite au moyen d’un compromis négocié en urgence entre des groupes d’acteurs.
  • Le troisième chapitre détaille les rouages et les conséquences de l’immense « chantier » informatique durant lequel les haies ont été numérisées dans une infrastructure informationnelle.
  • Le quatrième chapitre documente les manières dont les critiques de l’administration par les agriculteurs prennent appui sur le travail administratif engendré par la requalification administrative des haies.
  • Le dernier chapitre conclut à la faiblesse des contrôles de l’administration, éclairée par le concept d’écologisation spectrale, et montre que la requalification écologique peut cependant être opérée localement par des conseillers agroforestiers, lesquels jouent le rôle de diplomates agroécologiques entre les agriculteurs et l’administration.

Pour en savoir plus, le manuscrit de thèse est téléchargeable librement sur HAL.