méditerranée

Réseau Mixte Technologique AgroforesterieS​

VERtiCAL

Vergers et cultures associées en systèmes agroforestiers

Le projet VERtiCAL (DEPHY ECOPHYTO 2013-2018) a permis la conception des systèmes diversifiés associant des arbres fruitiers, des cultures assolées (grandes cultures, semences, légumes, PPAM) et des infrastructures écologiques, en vue d’une réduction de 50 à 80% de l’utilisation des phytosanitaires. Destinés à des circuits de commercialisation différents, ces systèmes innovants ont été testés et évalués sur deux sites expérimentaux (plateforme TAB et ferme de la Durette), sur leur capacité de régulation naturelle des bio-agresseurs, leur rentabilité économique et l’optimisation socio-technique.

Présentation des sites agroforestiers conçus pour le projet

DEXi-AF : pour évaluer son système avant mise en place

Evaluer son projet après mise en place

Période : 2013 – 2018

MARFOREST

Le projet MARFOREST avait pour objectif d’étudier la faisabilité d’introduire des cultures maraîchères dans de jeunes vergers d’abricotier ou d’amandier. Sur 2 parcelles expérimentales dans les Pyrénées-Orientales, les performances agronomiques et économiques (rendement, temps de travail, IFT, vigueur des arbres, suivi d’auxiliaires et de ravageurs) ont été suivies pendant 3 ans.

Voir les résultats des 3 années d’expérimentation en pdf

Voir les vidéos de restitution du projet

Période : 2018 – 2020

SALSA

Les systèmes agroforestiers et leurs linéaires sous-arborés : leviers des interactions entre biodiversité végétale et souterraine pour le partage des ressources sous contrainte hydrique

Les systèmes agroforestiers (SAF) intégrant des lignes d’arbres alternées avec des interlignes cultivées sont susceptibles de présenter une grande diversité fonctionnelle, notamment grâce à la présence sous les arbres d’une bande (nommée ici LSA pour linéaires sous-arborés) de végétation majoritaiement herbacée, spontanée ou semée, un espace non cultivée. L’influence de la diversité végétale (intra- et interspécifique)  du LSA, et de  ses modalités de gestion, sur la qualité du sol, et notamment ses composantes biologiques, ainsi que les performances de la culture dans l’interligne cultivée est un domaine quasiment vierge, que ce projet se propose d’explorer dans deux dispositifs expérimentaux (DIAMs et Restinclières).

Le projet SALSA (Les systèmes agroforestiers et leurs linéaires sous-arborés – leviers des interactions entre biodiversité végétale et souterraine pour le partage des ressources sous contrainte hydrique) est un projet financé par le département AgroEcoSystem d’INRAE, coordonné par l’UMR Eco&Sols et qui associe les UMR EMMAH, CEFE et SYSTEM (appelée aujourd’hui ABSYS).

Période : 2018 – 2020

Coordination : INRAE