modélisation

Réseau Mixte Technologique AgroforesterieS​

BAG’AGES

Bassin Adour-Garonne : Quelles performances des pratiques Agroécologiques ?

BAG’AGES  a pour objectif d’évaluer les performances de systèmes de culture et de systèmes de production conduits en agriculture de conservation (incluant un non-travail du sol et favorisant la couverture des sols par des rotations de culture et l’utilisation de couverts végétaux), et, pour quelques situations, en agroforesterie. L’objectif finalisé est de savoir si les pratiques agronomiques mobilisées dans ces systèmes de culture peuvent permettre de mieux valoriser l’eau (pluviale ou d’irrigation) par une meilleure infiltration et rétention dans les sols (et ainsi une plus grande valorisation par les cultures en place) tout en limitant les fuites de polluants potentiels que sont le nitrate et les pesticides.

Résultats :

Période : 2016 – 2021

Coordination : INRAE – UMR AGIR

Contact : Julie Constantin et Lionel Aletto – julie.constantin@inrae.fr et lionel.alletto@inrae.fr

Agromix

Agroforestry and Mixed farming systems

Le projet AGROMIX, financé par l’UE (H2020 – Climate-smart and resilient farming), vise à mener une recherche participative pour favoriser la transition vers une utilisation résiliente et efficace des sols en Europe. Il se concentrera sur des solutions agroécologiques pratiques pour la gestion des exploitations et des terres, et sur les chaînes de valeur connexes.

Le projet réunit des partenaires d’Italie, Royaume-Uni, Belgique, France, de Hongrie, Estonie, Suisse, Allemagne, Serbie, Portugal, Espagne, Pays-Bas, Irlande, et Pologne.

Période : 2020 – 2024

Contact : Julia Stew – aa2276@coventry.ac.uk pour le projet global ou Christian Dupraz – christian.dupraz@inrae.fr pour les actions en France

DSCATT

Dynamique de séquestration de carbone dans les sols des systèmes agricole tropicaux et tempérés

Le projet DSCATT porte sur les potentialités de séquestration de carbone dans les sols agricoles pour faire face aux changements globaux dans l’agriculture. Plusieurs unités du Labex Agro proposent, avec leurs partenaires, d’associer les recherches sur les dynamiques à l’œuvre au niveau des sols, des agrosystèmes qu’ils supportent et des territoires ruraux qui les abritent afin de fournir de nouveaux éclairages sur la fertilité des sols, la durabilité des pratiques agricoles et les possibilités de les améliorer en intensifiant la séquestration du carbone dans les sols.
Les objectifs principaux sont :

  1. développer des systèmes agricoles durables adaptés aux productivités et séquestrations accrues du carbone
  2. sensibiliser au rôle de la gestion des sols pour l’atténuation des Émissions de GES
  3. réunir diverses unités de recherche des Fondations Agropolis et leurs partenaires pour relever les grands défis, changements climatiques et sécurité alimentaire

Période : 2019 – 2023

Coordination : IRD – UMR Eco&Sols

Contact : Dominique Masse – dominique.masse@ird.fr

AgroforesTruie

Agroforesterie en élevage porcin sous signe de qualité

AgroforesTruie vise à étudier la pertinence et la rentabilité de l’agroforesterie en système porcin avec parcours et à proposer des aménagements innovants autour des essences traditionnelles (chênes ou châtaigniers) mais aussi d’autres essences ligneuses fourragères rarement utilisées. L’introduction rationnelle des arbres multiservices (fourrage, brise vent, protection microclimatique) nécessite de revoir certains itinéraires techniques (plantation et protection des arbres, couverts fourragers herbacées associés, gestion des lots de pâturage). Deux types de producteurs sont visés : les éleveurs en systèmes traditionnels intégrés dans une démarche de groupement labellisée et les projets individuels d’éleveurs souhaitant aménager leurs parcours porcins (production biologique et label rouge fermier).
AgroforesTruie permettra la création de contenus pédagogiques et d’outils pour former les éleveurs et techniciens de demain autour des techniques d’aménagement agroforestier. Il devra permettre la création d’outils d’aide à la décision (tableau des essences et de leur valeur fourragère pour aider à la conception des projets, aide au choix des aménagements en termes de densité, disposition…) ou l’adapter des outils existants ou en cours de création (outils sur l’évaluation du bien-être porcin ou de calcul de ration).

Période : 2021 – 2023

Coordination : AGROOF – SCOP

Contact : Fabien Liagre – liagre@agroof.net

SAFE

Silvoarable Agroforestry For Europe

Le projet SAFE (Silvoarable Agroforestry For Europe) a été le premier programme de recherche européen sur le thème de l’agroforesterie associant arbres et cultures. Ses objectifs étaient (1) de mieux connaître le potentiel et l’efficacité des systèmes agroforestiers, (2) de prédire l’impact de l’adoption de ces systèmes sur les exploitations agricoles européennes, et le succès possible de cette adoption pour certaines régions Européennes, et (3) de roposer un cadre réglementaire unique Européen pour la prise en compte de ces pratiques.

Lien vers la synthèse finale du projet

Période : 2002 – 2005

Coordination : INRA – UMR SYSTEM

AGFORWARD

AGroFORestry that Will Advance Rural Development

Projet de recherche européen, qui réunit deux institutions internationales et plus de 23 universités et organismes de recherche et d’agriculture, de toute l’Europe. L’objectif de ce projet est de faire un état des lieux de l’agroforesterie en Europe, d’avancer sur les questions prioritaires de chaque grands types d’agroforesterie européenne et d’appuyer les politiques publiques pour développer l’agroforesterie en Europe.

Période : 2014 – 2017

BOUQUET

Evaluation des bouquets de services rendus par les parcours volailles

L’accès à un parcours extérieur est incontournable pour les élevages de volailles Label Rouge, Biologiques ou plus largement plein air. Au-delà de cette obligation réglementaire, le parcours doit être considéré comme partie intégrante du système de production avicole. L’aménagement de cet espace permet de répondre à de nombreux besoins. Si le bien-être des animaux est souvent mis en avant, le parcours peut apporter bien plus : aspects environnementaux, réponses aux attentes sociétales, bénéfices économiques, bien être de l’éleveur,etc. Ce projet CASDAR visait à rendre compte des services pouvant être rendus par un parcours de volailles. Il est issu d’une étroite collaboration entre les différents acteurs du monde avicole : éleveurs, techniciens, conseillers et chercheurs. Son objectif était notamment de proposer aux éleveurs et techniciens une méthode d’évaluation pratique et simplifiée des bénéfices apportés par les parcours.

Pour voir les résultats du projet BOUQUET : diaporamas et/ou podcasts // vidéos de restitution

La méthode d’évaluation BOUQUET en bref

Période : 2017 – 2020

Coordination : ITAVI