eau

Réseau Mixte Technologique AgroforesterieS​

FR-eau-MAGE

Figurer la Ressource en EAU et le Microclimat des parcelles Agroforestières du Grand-Est

L’objectif du projet est de démontrer l’effet de la présence d’arbres sur la disponibilité de la ressource en eau et sur le microclimat d’un réseau de six parcelles agroforestières du Grand-Est, en y établissant des bilans hydriques et thermiques. L’acquisition des données se fera en interaction avec les exploitants agricoles du réseau, grâce à la mise en place d‘équipements de mesure utilisés par ces exploitants dans le contexte de la gestion de l’eau. L’originalité du projet repose notamment sur l’accent mis sur la composante « arbre » dans l’agrosystème, en utilisant par exemple le modèle forestier de bilan hydrique BILJOU©. L’objectif finalisé est la production d’indicateurs chiffrés de la performance des parcelles étudiées pour ces services (drainage, ETP, indicateurs de niveau de sécheresse subie par les arbres et les herbacées associées, etc.).

Période : 2022 – 2024

Contact : Nicolas Marron – nicolas.marron@inrae.fr

BAG’AGES

Bassin Adour-Garonne : Quelles performances des pratiques Agroécologiques ?

BAG’AGES  a pour objectif d’évaluer les performances de systèmes de culture et de systèmes de production conduits en agriculture de conservation (incluant un non-travail du sol et favorisant la couverture des sols par des rotations de culture et l’utilisation de couverts végétaux), et, pour quelques situations, en agroforesterie. L’objectif finalisé est de savoir si les pratiques agronomiques mobilisées dans ces systèmes de culture peuvent permettre de mieux valoriser l’eau (pluviale ou d’irrigation) par une meilleure infiltration et rétention dans les sols (et ainsi une plus grande valorisation par les cultures en place) tout en limitant les fuites de polluants potentiels que sont le nitrate et les pesticides.

Résultats :

  • Synthèse finale du GT1 – Pratiques agroécologiques et impacts à l’échelle de la parcelle agricole – à venir
  • Synthèse finale du GT2 – Pratiques agroécologiques et impacts à l’échelle territoriale – à venir
  • Synthèse finale du GT3 – Évaluation des performances multicritères des pratiques agroécologiques – à venir

Période : 2016 – 2021

Coordination : INRAE – UMR AGIR

Contact : Julie Constantin et Lionel Aletto – julie.constantin@inrae.fr et lionel.alletto@inrae.fr

JeuneAF

Caractérisation de la compétition/complémentarité pour l'eau et l'azote pendant la phase d'installation des arbres

Le projet JeuneAF a pour objectif de caractériser le partage des ressources en eau et en azote pendant la phase d’installation des arbres dans les parcelles agricoles. Il s’agit de suivre depuis l’évolution des mécanismes mis en jeu lors de l’installation des arbres, (i) l’évolution de la répartition spatiale des racines et de la population microbienne associée selon les espèces d’arbres, (ii) le profil d’absorption d’eau par les espèces associées, (iii) le devenir des engrais azotés apportés sur la culture, et (iv) l’évolution de la population microbienne rhizosphérique. Ce projet est financé par la Fondation de France pour une durée de 3 ans.

Période : 2019 – 2022

Coordination : Junia – ISA Lille

AFRAME

Mise en place d’un site expérimental de démonstration et de recherche à Ramecourt

Le projet AFRAME est un projet financé par l’agence de l’eau Artois Picardie, l’ADEME, la fondation de France et le conseil régional des Hauts-de-France. Il a pour objectif de mettre en place un site expérimental en agroforesterie intra-parcellaire dans le territoire du Nord-Pas-de-Calais pour étudier les performances agronomiques, économiques et environnementales de l’agroforesterie intra-parcellaire. C’est le premier site expérimental en agroforesterie au Nord de la France, équipé pour suivre dans le long terme le bilan en eau et en azote de l’agroforesterie intra-parcellaire en grandes cultures. Ce projet œuvre aussi à créer une dynamique autour de l’agroforesterie pour favoriser le partage d’expériences entre des agriculteurs agroforestiers aguerris ou en démarrage ou en devenir et des agriculteurs sceptiques.

Période : 2018 – 2022

Coordination : Junia – ISA Lille