Publication en accès libre : L’écologie des paysages pour comprendre et gérer les services écosystémiques

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Les interfaces sont des zones frontières entre deux habitats. Des frontières oui, mais des frontières ouvertes, qui permettent les échanges ! En intégrant des aménagements arborés autour de la parcelle ou au coeur de la parcelle, on augmente la surface d’interface puisque chaque améngament devient un nouvel habitat avec une frontière poreuse avec le champ cultivé.

Mais après, est-ce qu’une haie vaut une lisière de petit bois ? Est-ce qu’une prairie est plus intéressante ou moins intéressante que les lisières pour la préservation et la production d’organismes auxiliaires ?

Dans ce chapitre d’ouvrage, la parole est donnée à Marc Deconchat, chercheur à l’UMR Dynafor, et nous y découvrons les intérêts des interfaces (par exemple la lisière d’un bois) mais aussi d’autres concepts développés dans le cadre de l’écologie des paysages, utiles comprendre le fonctionnement des (agro)écosystémes et mieux prévoir et gérer la fourniture de services écosystémiques.

Concepts et méthodes de l’écologie des paysages pour aider à mieux gérer les services écosystémiques

Marc Deconchat, Aude Vialatte, Antoine Brin, David Sheeren. Concepts et méthodes de l’écologie des paysages pour aider à mieux gérer les services écosystémiques. Les services écosystémiques dans les espaces agricoles. Paroles de chercheur(e)s, pp.69-80, 2020, 10.15454/nwq9-zk60_book

Résumé:

La place des paysages, ainsi que celles du territoire, des échelles larges, du spatial qui incluent de multiples acteurs, prend de plus en plus d’importance dans les questions de développement durable. Dans ce chapitre d’ouvrage, Marc Deconchat (INRAE) apporte un point de vue d’écologue des paysages pour contribuer aux réflexions liant paysages et services écosystémiques (SE), sans prétendre être exhaustif. La présentation est en trois parties :

1. une présentation de l’écologie des paysages en tant que discipline scientifique et ce qu’elle peut nous apprendre sur les problématiques des services éco-systémiques ;

2.  les questions de changement d’échelle abordée dans l’écologie des paysages et quelques recommandations sur la façon de procéder ;

3.  et des exemples tirés des travaux de l’UMR Dynafor autour des petits bois et de la forêt dite rurale, la forêt paysanne.

 Lien vers le textelisière_Deconchat et al 2020

Plus d'articles

Revue de presse scientifique

Revue de presse – Juillet 2021

Des pommiers à l’ombre des arbres, des insectes et des vers de terre, du carbone et des services écosystémiques, des dégâts d’ongulés, de l’art, des métaux lourds et des TCR !