Groupe de Travail

Viticulture

viticulture

Présentation

L’implantation d’arbres et de haies dans les vignes aujourd’hui pourrait être un levier pour adapter les vignobles au changement climatique, pour diminuer le recours aux intrants phytosanitaires et, plus globalement, pour concevoir des systèmes menant vers plus de résilience pour les viticulteurs. Il convient d’évaluer dans quelles mesures, sous quelles formes et selon les différents contextes climatiques, les aménagements ligneux peuvent représenter un outil agro-écologique au service des acteurs du monde viticole et des territoires.

Objectifs

  • Faire l’état des lieux de la diversité des pratiques, des dispositifs expérimentaux ou pilotes, connaissances et données disponibles pour évaluer les performances des SAF à différentes échelles
  • Capitaliser les résultats des travaux passés et en cours, concernant : l’impact climatique en fonction des contextes locaux ou micro-parcellaires, les impacts des modalités d’implantations sur les itinéraires techniques (implantations des arbres sur le rang ou entre les rangs, en bordure des parcelles), l’ effet des concurrences arbres/vignes sur la quantité et la qualité des produits viticoles (degré d’alcool, tanins, etc.), les modifications du recours aux produits phytosanitaires sur la vigne dues à l’association avec des arbres ou encore les références technico-économiques et coût d’investissement.

Actualités du groupe

La première réunion du groupe de travail aura lieu au premier trimestre 2021.

Projets de R&D en lien avec le GT

Projet Casdar Vitiforest

Contacts