région

Réseau Mixte Technologique AgroforesterieS​

FR-eau-MAGE

Figurer la Ressource en EAU et le Microclimat des parcelles Agroforestières du Grand-Est

L’objectif du projet est de démontrer l’effet de la présence d’arbres sur la disponibilité de la ressource en eau et sur le microclimat d’un réseau de six parcelles agroforestières du Grand-Est, en y établissant des bilans hydriques et thermiques. L’acquisition des données se fera en interaction avec les exploitants agricoles du réseau, grâce à la mise en place d‘équipements de mesure utilisés par ces exploitants dans le contexte de la gestion de l’eau. L’originalité du projet repose notamment sur l’accent mis sur la composante « arbre » dans l’agrosystème, en utilisant par exemple le modèle forestier de bilan hydrique BILJOU©. L’objectif finalisé est la production d’indicateurs chiffrés de la performance des parcelles étudiées pour ces services (drainage, ETP, indicateurs de niveau de sécheresse subie par les arbres et les herbacées associées, etc.).

Période : 2022 – 2024

Contact : Nicolas Marron – nicolas.marron@inrae.fr

ÉCORCE

Etudier la Cohabitation de l’élevage Ovin et de l’aRboriCulturE

Le projet ÉCORCE a pour objectif d’étudier et d’apporter des solutions aux principaux freins existant autour de l’association de l’élevage ovin avec l’arboriculture fruitière intensive, en saison de végétation (printemps/été). Les résultats issus de l’expérience (risques de dégradation des arbres, risques sanitaires pour les ovins) seront reliés aux études technico-économique et réglementaire, permettant de dessiner des itinéraires pour le développement de l’association à l’échelle territoriale.

Période : 2021 – 2014

Coordination : FiBL France

Contact : Martin Trouillard – martin.trouillard@fibl.org

BAG’AGES

Bassin Adour-Garonne : Quelles performances des pratiques Agroécologiques ?

BAG’AGES  a pour objectif d’évaluer les performances de systèmes de culture et de systèmes de production conduits en agriculture de conservation (incluant un non-travail du sol et favorisant la couverture des sols par des rotations de culture et l’utilisation de couverts végétaux), et, pour quelques situations, en agroforesterie. L’objectif finalisé est de savoir si les pratiques agronomiques mobilisées dans ces systèmes de culture peuvent permettre de mieux valoriser l’eau (pluviale ou d’irrigation) par une meilleure infiltration et rétention dans les sols (et ainsi une plus grande valorisation par les cultures en place) tout en limitant les fuites de polluants potentiels que sont le nitrate et les pesticides.

Résultats :

  • Synthèse finale du GT1 – Pratiques agroécologiques et impacts à l’échelle de la parcelle agricole – à venir
  • Synthèse finale du GT2 – Pratiques agroécologiques et impacts à l’échelle territoriale – à venir
  • Synthèse finale du GT3 – Évaluation des performances multicritères des pratiques agroécologiques – à venir

Période : 2016 – 2021

Coordination : INRAE – UMR AGIR

Contact : Julie Constantin et Lionel Aletto – julie.constantin@inrae.fr et lionel.alletto@inrae.fr

CARBOCAGE

Vers la neutralité carbone des territoires

Une démarche multi-sectorielle pour améliorer la séquestration du carbone des haies au travers d’un marché du carbone local

Le projet Carbocage, a pour objectif de valoriser le potentiel de stockage du carbone du bocage au travers d’un marché carbone local.

  • La première partie du projet s’est attachée à mesurer et évaluer le carbone stocké par des haies bien gérées en s’appuyant sur des références existantes et des prélèvements terrain. Il s’est agi de montrer qu’une haie entretenue de façon durable et régénérée permet un stockage additionnel de carbone dans le sol et la biomasse. Ce stockage, dépend de l’état initial des haies et des modalités prévues dans le cadre du plan de gestion durable. La quantification du carbone s’appuie sur le programme de gestion et un guide de gestion pour assurer les itinéraires techniques garantissant cette additionnalité.
  • Dans un deuxième temps, l’étude s’est attachée aux valeurs de la haie, ses valeurs marchandes par vente de bois (chauffage, bois d’½uvre…) et ses valeurs non marchandes, le stockage du carbone mais aussi ses co-bénéfices associés (biodiversité, eau, lutte contre l’érosion, paysages…). Des ateliers territoriaux impliquant collectivités, entreprises, agriculteurs ont permis de définir les conditions d’adhésion des acteurs, pour un tel marché et les modalités de mise en ½uvre pour le rendre attractif.

Le projet Carbocage doit aboutir à trouver un cadre méthodologique pour valoriser le carbone stocké par les haies. Une fois approuvée, cette méthodologie permettra de mettre en place un marché volontaire du carbone à partir de crédits issus de haies gérées durablement et de plantations.

Pour télécharger les livrables et les outils

Période : 2017 – 2020

EMPUSA

Évaluation de la multi-performance de Systèmes Agroforestiers à base de fruitiers

Empusa fait suite au projet Vertical qui a permis de mettre en place les sites de la Durette et de la TAB. Il vise donc à prolonger les évaluations des performances démarrées en 2016, afin de caractériser la phase de maturité de ces systèmes pour mieux accompagner les porteurs de projet. Un focus est fait sur la quantification des régulations naturelles, pour une meilleure compréhension des services rendus par la lutte biologique.

Période : 2019 – 2025

Coordination : Grab

Contact : François Warlop – francois.warlop@grab.fr

Agromix

Agroforestry and Mixed farming systems

Le projet AGROMIX, financé par l’UE (H2020 – Climate-smart and resilient farming), vise à mener une recherche participative pour favoriser la transition vers une utilisation résiliente et efficace des sols en Europe. Il se concentrera sur des solutions agroécologiques pratiques pour la gestion des exploitations et des terres, et sur les chaînes de valeur connexes.

Le projet réunit des partenaires d’Italie, Royaume-Uni, Belgique, France, de Hongrie, Estonie, Suisse, Allemagne, Serbie, Portugal, Espagne, Pays-Bas, Irlande, et Pologne.

Période : 2020 – 2024

Contact : Julia Stew – aa2276@coventry.ac.uk pour le projet global ou Christian Dupraz – christian.dupraz@inrae.fr pour les actions en France

CLIMAGROF

L’agroforesterie, une solution pour lutter contre le changement climatique en élevage ovin

L’objectif de ce projet est de démontrer les bénéfices économiques, environnementaux et territoriaux apportés en élevage ovin grâce au maintien de l’agroforesterie. Cela grâce à l’étude des pratiques existantes sur la zone Massif central, l’acquisition de références sur la production de biomasse agroforestière et la création d’itinéraires techniques de gestion durable et enfin des tests de valorisation de l’entretien des haies en bois litière pour les ovins.

Période : 2017 – 2019

Coordination : CIIRPO

Contact : Denis Gautier – Denis.gautier@idele.fr

SAM

Systèmes Agroforestiers Méditerrannéens

Le projet SAM vise d’une part à animer les échanges techniques sur l’agroforesterie maraîchère et céréalière en région PACA, ainsi qu’à la capitalisation et la production de références sur la réalisation de son projet agroforestier (choix techniques, financement, accompagnement…) et la conduite de ces systèmes en contexte méditerranéen. Il s’appuie sur deux parcelles pilotes : la ferme expérimentale de la Durette (maraîchage) et la parcelle de l’EPL d’Aix Valabre (céréales en association avec l’amandier). Les suivis concernent tant les itinéraires techniques que les composantes socio-économiques (temps de travail, intérêt économique de la double production, etc) ou des premiers indicateurs de biodiversité sur des parcelles souvent récemment plantées (moins de 10 ans). Le projet s’appuie également sur le travail mené par l’INRAE d’Avignon sur les outils de modélisation et d’aides à la conception de parcelles agroforestières.

Période : 2018 – 2021

Coordination : GR CIVAM PACA

Contact : Florian Carlet – florian.carlet@civampaca.org

Trans Agro Forest

Projet transfrontalier (INTERREG) entre le Nord de la France - Wallonie - Vlaanderen

Notre objectif : protéger les sols et l’eau en réintégrant l’arbre et la haie dans les terres agricoles en fusionnant la sagesse des pratiques anciennes et l’efficacité des techniques modernes.

Outils d’accompagnement des conseillers auprès des exploitants, guide d’entretien, lexique, guide technique, vidéos et témoignages autour de l’agroforesterie…

Période : 2017 – 2021

DSCATT

Dynamique de séquestration de carbone dans les sols des systèmes agricole tropicaux et tempérés

Le projet DSCATT porte sur les potentialités de séquestration de carbone dans les sols agricoles pour faire face aux changements globaux dans l’agriculture. Plusieurs unités du Labex Agro proposent, avec leurs partenaires, d’associer les recherches sur les dynamiques à l’œuvre au niveau des sols, des agrosystèmes qu’ils supportent et des territoires ruraux qui les abritent afin de fournir de nouveaux éclairages sur la fertilité des sols, la durabilité des pratiques agricoles et les possibilités de les améliorer en intensifiant la séquestration du carbone dans les sols.
Les objectifs principaux sont :

  1. développer des systèmes agricoles durables adaptés aux productivités et séquestrations accrues du carbone
  2. sensibiliser au rôle de la gestion des sols pour l’atténuation des Émissions de GES
  3. réunir diverses unités de recherche des Fondations Agropolis et leurs partenaires pour relever les grands défis, changements climatiques et sécurité alimentaire

Période : 2019 – 2023

Coordination : IRD – UMR Eco&Sols

Contact : Dominique Masse – dominique.masse@ird.fr